Accueil > Actualités > Si pas de femmes investies : plus de cotisation aux partis !
Citoyenneté et mandat

Si pas de femmes investies : plus de cotisation aux partis !

La parité en politique est notre cheval de bataille, nous l’encourageons et soutenons l’ensemble des élues locales à agir en faveur de l’égalité, dans le sens commun.
Alors, nous accompagnons et mettons en lumière l’ensemble des actions portées par les élues ou les agents qui veulent faire bouger les lignes. Celles qui s’engagent sur ces sujets et qui changent la politique.

C’est ce qu’a fait Marta de Cidrac.

Notre référente du réseau des élues locales des Yvelines et première adjointe à Saint-Germain-en-Laye s’adresse aux candidats et aux partis politiques de France dans une lettre ouverte.

Son message : des femmes investies ou des cotasions non payées. C’est bien simple, pour Marta, tant que les partis ne joueront pas le jeu d’investir des femmes dans les circonscriptions gagnables, ces dernières seront exemptées de cotisations et ce, jusqu’à ce que parité exacte s’en suive.

Par respect pour la politique, pour les citoyens et pour les femmes engagées, Marta ne se contente plus des amendes que paient les partis mais s’engage ouvertement et médiatiquement pour faire naître une réelle parité chez les élus locaux et nationaux.

A bon entendeur…

>> Pour signer le manifeste de Marta de Cidrac, rendez-vous ici


Lettre ouverte à nos femmes et hommes politiques

Mesdames, Messieurs,

Lorsqu’une femme engagée en politique, aujourd’hui en France, demande la parité, on lui rétorque « compétence », si elle manifeste de l’ambition, on lui répond « légitimité »….jusqu’à quand et en vertu de quoi ?

Au mieux elle doute au pire elle renonce. Le devrait-elle ? Je pense que non.

Et surtout ne croyez pas que cela est propre à un parti, à une couleur politique voire réservé à quelques clubs.

C’est bien plus.
C’est profondément et durablement ancré dans notre imaginaire collectif, y compris dans celui de beaucoup de femmes.

Mon objectif n’est pas d’analyser ou d’expliquer les raisons de cet état de fait. Mon objectif est autre.

Je souhaite que tous, collectivement nous prenions conscience qu’il n’est plus envisageable de considérer que la moitié de l’humanité pourrait continuer à donner sa seule vision du monde en considérant que l’autre moitié – parfois indifférente ou complice – acquiesce sans sourciller.
J’ai bien trop de respect pour l’action politique pour m’en contenter.

C’est pourquoi, en cette veille d’année d’élections et à la suite du Manifeste pour une vie politique exemplaire en matière d’égalité femmes-hommes qui a été dévoilé à l’occasion des JNFE du 4 et 5 novembre dernier, je propose que les femmes adhérant à un parti soient exemptées de cotisations tant que les partis n’investiront pas autant de femmes que d’hommes, à la parité et cela pour tous les scrutins.

Les femmes s’investissent mais sont rarement investies, il suffit d’utiliser leurs cotisations pour payer des pénalités et les écarter des responsabilités politiques alors qu’elles sont nombreuses aux talents révélés.

Entendez-nous, soutenez-nous et signez avec nous cette lettre ouverte.

Marta de Cidrac
Première adjointe au maire de Saint-Germain-en-Laye
Conseillère communautaire
Référente du réseau Elueslocales des Yvelines
Présidente de la Mission locale DynamJeunes


>> Pour signer le manifeste de Marta de Cidrac, rendez-vous ici