Accueil > Actualités > Récit de campagne : écrire sa profession de foi
ActualitésEn route vers les élections

Récit de campagne : écrire sa profession de foi

Chez MonMandatLocal.fr, lundi rime avec « coulisses des campagnes électorales ».

Sandrine, candidate tête de liste d’une commune de 3 000 habitants pour les municipales 2020, revient sur le challenge de l’écriture de sa profession de foi.

L’angoisse de la page blanche

J’ai débuté ma campagne pour les municipales 2020 dès le mois de juin. Elue sortante, j’ai fait le choix de me présenter contre le maire sortant avec lequel je n’étais plus en accord.

Jusqu’en décembre dernier, j’ai parcouru tous les quartiers avec une liste entièrement renouvelée. Objectif : construire un programme participatif. Les idées se sont accumulées et début janvier nous avions déjà un programme bien ficelée.

Pourtant, quand il a fallu se mettre à l’écriture de la profession de foi, j’ai été saisie par l’angoisse de la page blanche.

Que dire ? A qui ? Comment ? Pendant plusieurs jours, j’étais incapable de me lancer.

S’inspirer

La première étape pour moi a été de me tourner vers mes colistiers. L’idée était de faire une rapide réunion où chacun a présenté 3 éditos de programme d’autres listes du département. En effet, le plus simple quand l’inspiration n’est pas au rendez-vous est de trouver des exemples et ressources.

Cela a été bénéfique puisque nous nous sommes rendus compte que nous savions parfaitement ce que nous voulions écrire. Les exemples que nous nous sommes présentés ont donc surtout aidé à comprendre la trame qu’il fallait privilégier.

Se mettre en lumière

Un des premiers points qui est ressorti a été la nécessité de « raconter » l’équipe, la tête de liste. La fameuse question du « qui sommes-nous ? » est essentielle.

Elle a en effet permis de mettre en lumière en un paragraphe le profil de ma candidature et la raison de mon engagement.

Dans une profession de foi, vous vous engagez, vous vous dévoilez. Et surtout, vous demandez aux citoyens de vous faire confiance et de voter pour vous.

Il est donc important de créer un sentiment de proximité, de parler de votre attachement pour la commune et des valeurs qui motivent votre engagement.

Pour vous aider à réaliser cet exercice, posez-vous les questions suivantes : Que voulez-vous incarner ? Quels sont les combats / enjeux principaux que vous souhaitez défendre en vous présentant ? Quels sont les points de mon parcours et de celui de mon équipe à mettre en lumière ?

Mission : condenser ses idées

Pour autant, la profession de foi implique un format court. L’écriture doit donc rester dynamique et au fil des valeurs que vous déroulez, il faut avant tout que le projet de territoire ressorte clairement.

Quels sont les points forts, incontournables de votre programme ? La profession de foi est l’occasion de vous adresser aux citoyens qui n’ont peut-être encore jamais eu un de vos tracts entre les mains.

Marquez les esprits en défendant clairement les propositions phares de votre programme. Et n’oubliez pas de synthétiser : gardez le plus impactant et ne vous noyez pas dans les détails.

Gare au format !

Un dernier conseil, n’oubliez pas de vous renseigner sur le format à respecter pour l’impression et la création de votre profession de foi.

En effet, étant pour la première fois responsable d’une campagne électorale, mes colistiers et moi avons commencé par faire de l’excès de zèle.

Nous voulions innover, utiliser un papier original et surtout changer du sempiternel format A4 que nous trouvions bien ennuyeux.

Heureusement, la tête de liste de la ville voisine m’a rapidement ramené à la raison. Ce n’est peut-être pas un format original mais c’est celui qui est prévu par le cadre légal.

Alors pensez à vous renseigner avant de vous lancer ! Vous ne passerez pas outre le format de 210mm x 297 mm et grammage de papier compris entre 60 et 80 grammes au mètre carré.

Retrouvez les conseils de campagne MonMandatLocal :