Accueil > Actualités > Violences conjugales, intra-familiales et confinement : comment agir ?
Covid 19

Violences conjugales, intra-familiales et confinement : comment agir ?

Dès le début du confinement, associations et élu.e.s ont alerté sur le risque important de recrudescence des violences conjugales et intra-familiales.

La semaine dernière le constat a été sans appel : « En zone gendarmerie », une augmentation de « 32 % en une semaine ». On note également une augmentation très importante sur la zone de la Préfecture de police de Paris. Elles y sont en hausse de « 36 % en une semaine » ».

Un impératif : faire connaître les numéros d’urgence

De nombreux dispositifs de signalement des violences existent. Et pour répondre à la crise, de nouveaux dispositifs sont créés.

Voici quelques contacts indispensables à diffuser auprès de vos administré.e.s :

  • Le 3919 : une ligne d’écoute gérée par la Fédération nationale Solidarités Femmes. Les plages horaires : du lundi au samedi, de 9h à 19h
  • Le 114 : envoi de sms. Il est destiné aux victimes confinées qui ne sont pas en mesure de téléphoner
  • Le 17 (24h/24) : appel d’urgence
  • Le 119 : appel pour signaler enfant en danger
  • Le 08 019 019 11 : un numéro d’écoute pour prévenir les agressions destinés à accompagner les auteurs des violences.

Il est essentiel de diffuser régulièrement ces numéros sur vos réseaux sociaux. Mais aussi sur ceux de votre commune ou pour les candidat.e.s sur celles de vos pages de campagne.

Vous pouvez également les afficher sur les lieux fréquentés de votre commune (à proximité des commerces qui restent ouverts).

Les pharmacies sont des points de signalement pendant la crise

Avec l’Ordre national des pharmaciens, le gouvernement met en place un dispositif dédié d’alerte des forces de l’ordre. Le/la pharmacien.ne une fois que la victime s’est signalée doit immédiatement prévenir les forces de l’ordre.

L’objectif est de favoriser le signalement des violences pour les victimes : elles peuvent directement signaler qu’elles sont en danger. Ou bien, si elles sont avec leur agresseur, elles peuvent utiliser un code. En utilisant, l’exemple de l’Espagne notamment avec le mot « masque-19 » pour faire passer le message.

Le guide pratique de l’Assemblée des Femmes

Pour aller plus loin :

L’Assemblée des femmes propose une ressource à destination des victimes et des témoins de violences.

Vous pouvez la consulter via ce lien : https://assembleedesfemmes.com/lutter-contre-les-violences-intrafamiliales-urgence-absolue-du-confinement/

Les conseils adressés aux maires :

Le gouvernement a également fait parvenir un courrier rappelant l’ensemble des dispositifs aux maires.

Retrouvez-en le contenu ici :

[ COVID-19 ] Pendant cette période de crise sanitaire, nous répondons à toutes vos questions sur l’espace membre MonMandatLocal.
👉 Rejoignez le gratuitement ici : https://elus.monmandatlocal.fr/

https://elus.monmandatlocal.fr/