A Sartilly-Baie-Bocage dans la Manche, la commune et le CCAS ont mis en place une bourse au permis de conduire pour les jeunes. En contrepartie, ils apportent leur aide au service des espaces verts, en mal de main d’œuvre.

Favoriser l’accès à l’emploi pour les jeunes

Gaétan Lambert, maire de Sartilly-Baie-Bocage a souhaité agir pour les jeunes de sa commune de près de 2 800 habitants comme le précise Dorothée Leplu, adjointe aux affaires sociales et vice-présidente du CCAS.

«  Notre municipalité agit déjà pour les personnes âgées, plus nombreuses, mais nous voulions aussi contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes de notre territoire. »

Cette commune rurale se situe à une quinzaine de kilomètres des villes d’Avranches et de Grandville qui comptent chacune environ 10 000 habitants. « Les habitants de Sartilly-Baie-Bocage sont nombreux à travailler dans l’une ou l’autre. Les jeunes y vont en stop ou avec les transports en commun mais les horaires ne coïncident pas toujours avec ceux des emplois qu’ils trouvent. »

Sous l’impulsion du maire et de l’élue, la directrice générale des services a donc cherché des actions existantes pour les aider à trouver une certaine indépendance professionnelle.

Dans la gazette de la Manche, elle relève l’initiative de la commune proche de Saint-James. Après avoir échangé avec les responsables, la commune de Sartilly-Baie-Bocage a reproduit le principe en l’adaptant légèrement.

« La mairie prend en charge une partie du coût du permis de conduire en échange d’heures de travail réalisées dans les services de la municipalité » explique Dorothée Leplu.

Depuis la mise en place du zéro phyto, sa commune voit le service des espaces verts débordé par le travail supplémentaire à réaliser. « Nous avons dirigé les heures à réaliser dans ce service pour compenser un peu les effets du zéro phyto. » Suite à la fusion de cinq communes, la nouvelle municipalité de Sartilly-Baie-Bocage doit assurer l’entretien d’autant de cimetières sans faire appel aux produits chimiques. « Il y a un travail de désherbage manuel conséquent à réaliser et les jeunes y contribuent. » 

Le permis contre un coup de main 

En 2018, Sartilly-Baie-Bocage a donc lancé sa première bourse au permis de conduire. Pour y prétendre, les jeunes doivent avoir au moins 17 ans révolus et 25 ans au plus, habiter dans la commune, ne pas bénéficier d’un autre dispositif d’aide au permis de conduire comme ceux proposés par la mission locale, réaliser 60 heures de travail auprès du service des espaces verts et passer leur permis de conduire par l’intermédiaire de l’auto-école de la commune. Les deux seuls candidats ont pu en profiter.

En 2019, ils étaient neuf à y prétendre mais n’étaient que sept à répondre aux critères.

« Nous en avons retenu trois et nous leur avons accordé à chacun 50% du prix du permis, soit 605 euros par jeune. »

Mise en place du projet

Une fois sélectionnés, au printemps, les jeunes se sont engagés à réaliser leurs heures de travail pendant l’été. Ils ont été encadrés par le responsable du service technique et par les agents des espaces verts. « Ce service accueille déjà des adultes en insertion. Les personnels ont l’habitude de former et accompagner des personnes inexpérimentées. » Autre impératif pour les jeunes, obtenir leur code de la route dans un délai d’un an. « Nous pouvons faire preuve de souplesse pour nous adapter aux disponibilités des jeunes pour le travail et si ils échouent, allonger éventuellement les délais. » Ce n’est qu’après l’obtention du code de la route que la mairie verse directement l’argent à l’auto-école. En tant qu’élue, Dorothée Leplu met l’accent sur la mise en œuvre de la bourse au permis.  « Ce n’était pas compliqué à mettre en place notamment avec les conseils de la commune de Saint-James mais il faut être vigilant à bien formuler la délibération pour définir le cadre légal et réglementaire. »

Pour financer les 1815 euros de la bourse au permis, le CCAS s’appuie sur une subvention de la commune et, devant le succès du dispositif, il prévoit, avec la ville de Sartilly-Baie-Bocage, de renouveler l’opération.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

2 × 4 =