Récit de campagne : les rumeurs débutent en ligne

Le lundi rime avec « coulisses des campagnes électorales ». Aujourd’hui, échanges avec Richard élu et aussi candidat dans sa commune. L’adjoint nous a interpellé sur une situation que beaucoup d’élus vivent en temps de campagne : une rumeur vient mettre en cause des membres de la liste à quelques mois des échéances. 

 

Les réseaux sociaux font parler

Tous les matins, lorsque mon café coule, je profite du moment de répit que j’ai pour consulter mes réseaux sociaux. Je ne suis pas particulièrement connecté mais je suis présent sur facebook et twitter afin de voir ce qu’il se passe lorsqu’on tape le nom de ma commune. 

Ce jour là, je consulte mon fil d’actualité, les informations vont bon train, je vois que quelques commerces ferment le temps de la canicule, bref rien d’incroyable. Et puis, un poste attire mon regard.

Franck, un adversaire encore non déclaré, poste un message sur son profil facebook. « Les élus ne se déclarent pas mais repartent alors même qu’ils ont des affaires à régler… ». Interloqué je lis, je relis, je re-relis et ne comprends pas. Je clique sur les commentaires : « T’as bien raison Franck ! » « Ouè ils sont pourris » « bravo tu n’as pas peur de dire les choses ! Ton engagement pour la commune est vraiment bon c’est super ». 

La déclaration de Franck, aussi fausse que provocante, me donne envie de vomir. 

 

Réagir en tant qu’équipe

Quand je vois ce message, je commence par faire une capture d’écran. Je l’envoie sur le groupe whatsapp de notre équipe. Les réactions ne se font pas attendre, elles sont même assez vive. 

Nous faisons le choix de ne pas répondre pour ne pas perdre notre temps. Cependant, ce message et son adhésion (mais si elle est relativement faible) nous fait réfléchir : certains publics sont méfiants de notre action en tant qu’élus. Notre action sur les réseaux sociaux devra être impactante, nous devrons défendre un bilan qui ne nous fait pas rougir et présenter toutes les actions favorables à la commune en répondant par ces réseaux. 

Notre présence va devoir être forte tant certains de nos opposants sont véhéments et se servent de ces médias. Ils y ont une audience acquise et forte. A nous de relever le challenge ! 

 

Pour savoir comment réagir dans ce type de situation, rendez-vous sur notre espace membre dédié à la réussite de sa campagne municipale pour 2020

> Découvrir l’espace membre ici

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

quinze − dix =