Accueil > Actualités > LES OUTILS DE COMMUNICATION DES COLLECTIVITES TERRITORIALES
ActualitésConseils pour votre mandat

LES OUTILS DE COMMUNICATION DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Maintenant que vous avez été élu.e, il va vous falloir communiquer avec les habitants de votre collectivité. Pour cela, vous avez des obligations et des missions mais surtout une palette d’outils à votre disposition. Faisons un tour d’horizon des moyens à mobiliser.

La communication publique est une communication d’intérêt général qui nourrit l’expression de la citoyenneté et la participation au débat démocratique et qui favorise l’usage des services publics.

Rattachée à l’institution et à ses élu.e.s, elle est une obligation réglementaire, ne doit pas être partisane et doit respecter les principes d’égalité et de neutralité du service public. Plusieurs lois et jurisprudences, ainsi que la charte déontologique de la communication publique de 2002, veillent au bon respect de la frontière entre communications publique et politique.

Au sein d’une collectivité territoriale, en fonction de la taille de la commune, la communication peut être assurée par plusieurs personnes différentes : le cabinet, un attaché de presse, le responsable de la communication ou même, dans les plus petites communes, la commission communication composée d’élu.e.s volontaires.

Si la communication publique s’adresse avant tout aux habitants, qui ne constituent pas une cible homogène (en fonction de leur âge ou de leur activité), elle doit également s’adresser aux personnes qui ont une activité sur le territoire sans y être résidents (commerçants, salariés), ceux qui y résident temporairement (étudiants), ou encore ceux qui utilisent les services publics.

Le journal de la collectivité

Le journal municipal est le premier support d’information des français sur la vie locale. Ses atouts : une information complète et argumentée (grandes questions du territoire, témoignages d’acteurs locaux, photos, infographies), durable, consultable régulièrement et facilement. C’est un support qui doit être de qualité, avec une ligne éditoriale bien définie, un rubriquage travaillé, une maquette rigoureuse et un graphisme adapté.

La diffusion est un élément à ne pas négliger : la distribution dans les boîtes aux lettres bien sûr mais pourquoi ne pas également envisager la diffusion sur les lieux publics ou l’abonnement volontaire et gratuit.

L’affichage

Différent de l’affichage obligatoire des informations de la collectivité, l’affichage permet une communication grand public, d’une part pour les habitants, mais également pour les usagers qui ne vivent pas au sein de la collectivité : annoncer des événements, le lancement de dispositifs, les nouveautés etc.

La conception des affiches doit être faite avec soin : l’identité visuelle doit être travaillée et facilement reconnaissable, les informations sélectionnées, des couleurs et visuels qui attirent l’attention, sans surcharger la lecture bien sûr !

Le site internet

Sur le site internet de leur collectivité, les habitants ont 3 priorités : pouvoir effectuer leurs démarches administratives en ligne (e-administration), consulter des informations sur les services publics locaux et enfin y trouver l’actualités du territoire.

C’est pourquoi l’ergonomie est très importante, il doit être tourné vers l’utilisateur et respecter les normes d’accessibilité. Si le budget le permet, intégrer une interactivité avec les citoyens (commentaires, chats…) et des applications permettant d’enrichir le contenu (vidéos, photos…) rend le site internet plus attractif.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont chamboulé la communication traditionnelle en passant d’un modèle vertical à un modèle conversationnel. Ils demandent un ton différent, moins institutionnel, et une réactivité immédiate…et ne s’adressent pas qu’aux jeunes ! Ils sont également des outils de veille et d’écoute des habitants. Facebook est incontournable, il permet de fédérer une communauté, de diffuser un grand nombre d’informations, de faire réagir les habitants…; Twitter sera consacré à un communication plus institutionnelle (visites officielles, live tweet…); existent aussi des réseaux qualifiés de thématiques : Instagram pour les photos et Youtube pour les vidéos.

Ce qu’il faut retenir

Les citoyens utilisent désormais plusieurs canaux de communication pour s’informer, sans que les nouveaux médias (réseaux sociaux, site internet) ne viennent remplacer les précédents. Tous ces outils ont donc des usages et fonctions complémentaires. La stratégie de communication des collectivités doit être pensée globalement, comme un outil d’accompagnement des citoyens dans leur démarches quotidiennes.

Pour plus d’informations, cliquez ici pour vous rendre sur l’espace membre de MonmandatLocal, on répond à toutes vos questions !