Récit de campagne : ce déjeuner où j’ai été embarquée sur une liste pour 2020

Toutes les semaines, nous faisons la lumière sur les coulisses d’une campagne municipale. 2ème récit : le moment vécu par Céline, conseillère municipale d’une ville de 3500 habitants en Gironde et la proposition de sa tête de liste à rejoindre l’équipe. Retour sur un déjeuner qui a tout bouleversé.

Un déjeuner amical mais stratégique

Un matin de février 2018, je reçois un texto « dispo pour un dej ? » Inutile de le préciser : je suis toujours disponible quand il s’agit de déjeuner ! Mon premier adjoint me propose un restaurant très sympa mais qui n’est pas dans la commune, un premier indice qui me met la puce à l’oreille.

Il passe me chercher et nous nous installons dans ce petit bistro – très sympathique – du village voisin. La discussion est riche et dynamique, c’est aussi pour cela que j’aime prendre le temps de parler avec Romain. Il me parle de sa volonté de se lancer en tant que tête de liste, des projets qu’il voudrait accompagner : impulser une agriculture bio, accompagner la transition écologique, développer notre centre-bourg, maintenir nos classes à l’école… Un projet accompagné d’une révision de notre façon de fonctionner en interne, la nécessité de consolider les équipes et les faire monter en compétence, bref un projet auquel j’adhère.

« Alors, tu te lances ? »

Après m’avoir présenté son projet, ses objectifs et sa volonté de « réformer » de l’intérieur les pratiques de notre village, Romain m’a regardé dans les yeux et m’a franchement demandé « alors, tu te lances ? J’ai envie que tu sois sur cette liste. »

Contrairement à la première fois, j’ai pris le temps de réfléchir. Deux semaines plus tard, je lui envoyais un texto – le 8 mars 2018 – pour lui confirmer qu’il pouvait compter sur moi. « Je me lance ! On va faire le plus beau projet que la commune n’ait jamais vu ».

Se sont, par la suite, enchaînées les soirées brainstorming, apéritifs créatifs et rencontres informelles pour dresser une liste de sujets et de projets potentiellement applicable à notre village. Des moments particulièrement appréciables quand on pense que rien ne peut nous arrêter et que nos seules limites sont nos propres barrières.

Et puis le retour au mandat actuel se fait avec, le retard d’emails, le retard de publication des bulletins municipaux, la nécessité de mettre à jour nombre de données sur le site internet… bref un quotidien plus frustrant qu’une future campagne à imaginer.

Mener de front un mandat et une campagne en sous-marin, qui se fait sans trop dire officiellement que je me suis lancée n’est pas la chose la plus évidente pour moi. Néanmoins, être la première personne à rejoindre une liste est un gage de preuve de confiance et d’estime qui me permet de me donner à fond et valoriser mes actions au quotidien. Les semaines passent et nos actions également, nous nous lançons dans un beau combat pour notre village. L’histoire continue…

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

quatorze + douze =