La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Education nationale a publié à la fin de l’été son étude « Repères et références statistiques » qui constitue une véritable source d’information sur toutes les questions liées à l’éducation dans le pays.

On retient notamment que sur une trentaine d’années, les effectifs du premier degré ont nettement diminué mais que l’apprentissage en supérieur à lui nettement explosé.

Le nombre d’écoles est lui en baisse continue : entre 2009 et 2018, le total du nombre d’écoles publiques (maternelles, élémentaires et primaires) a diminué de 4000. Ce sont en fait les écoles maternelles et élémentaires qui diminuent, tandis que le nombre d’écoles primaires accueillant à la fois des élèves de niveau élémentaire et préélémentaire a diminué.

Enfin, un chapitre du rapport traite du financement de l’éducation : il est rappelé que la dépense intérieure d’éducation atteint aujourd’hui 154, 6 milliards d’euros. En 2017, l’Etat était le premier financeur de l’éducation, il en assure plus de la moitié, principalement pour le personnel enseignant.

La part des collectivités s’est fortement accrue, en passant de 12,2 milliards d’euros par an pour le premier degré et 10 milliards pour le second degré.  Il faut ajouter à cela en plus des dépenses directes d’éducation, 3,8 milliards d’euros pour l’hébergement et la restauration des élèves ou encore 2,3 milliards pour le transport scolaire. Les écoles maternelles et élémentaires qui dépendent des communes, représentent environ 14 milliards d’euros de dépenses par an.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

5 − 2 =